Le régulateur d’allure

Le régulateur d’allure régule l’allure du voilier: c’est un pilote automatique mécanique qui utilise la direction du vent en tant que signal, et la force de l’eau pour agir sur les barres.

Ce signal est donné par l’aérien, cette espèce de girouette qui s’incline d’un côté ou de l’autre.

La force est produite par la pale qui coupe l’eau comme un gouvernail mais qui pendule selon qu’il faille tirer d’un côté ou l’autre sur les barres. Solaire 34 est équipé de prototypes de pales en carbone que j’ai fabriqués, avec un système d’embrayage à distance.

Entre l’aérien et la pale, il y a un système de transmission qui transforme le signal aérien pour orienter la pale sur un axe vertical. Alors la pale pendule grâce à la force de l’eau sur son profil.IMGP8800

Les principes de fonctionnement sont donc relativement simples, mais la mise au point de ce type d’appareil demande beaucoup de connaissances théoriques et pratiques. En effet, la transformation du signal de l’aérien en action sur la pale doit se faire se faire avec le minimum de frottement pour que l’appareil ait une bonne réactivité. De nombreuses mises aux points et des réglages très précis sont nécessaire pour arriver à un résultat correct.

Le régulateur d’allure n’a  pas besoin d’autre apport énergétique. Au contraire: plus il y a de vent, plus le voilier va vite, et plus il est puissant. Dans un tour du monde sans escale, il permet d’économiser 90 % de l’électricité nécessaire à la marche du voilier.

Reinhold Michelly est le créateur du Beaufort, le régulateur du Solaire 34. Ce Monsieur est vraiment passionné par ce qu’il fait, il n’ arrête pas d’étudier et de réaliser des appareils de plus en plus performants. Il faut dire que  Reinhold Michelly a une formation d’ingénieur et a travaillé notamment chez Porsche.

Le régulateur Beaufort « Orion » avait déjà barré le Fréquence Jazz pendant tout le « Tour du monde en solaire ». Nous avons monté le même modèle de série sur le Solaire 34, et je suis pleinement satisfait de son fonctionn

Jacques Riguidel

Solaire 34 barré par son régulateur Beaufort