Bilan 2018 et suite

Bilan 2018 et suite

J’ai annoncé le premier janvier 2018 vouloir faire le tour du monde « du bon sens », ayant pris conscience que mes problèmes de dos étaient devenus un handicap. Mais le 8 janvier, j’ai fait une nouvelle et violente crise de cruralgie qui m’a  immobilisé deux mois au bout desquels je ne pouvais plus marcher. Il s’en est suivi une course contre la montre médicale puis sportive pour remarcher et accéder à un niveau physique suffisant pour pouvoir partir.

Dans le même temps, la préparation/transformation du Solaire 34 en version EHPAD a été ralentie par mon état de santé en début d’année, et par des conditions météo déplorables. Néanmoins tout s’était mis en place progressivement: électricité, électronique, voiles, peinture, antifooling, avitaillement, etc…

J’avais fixé le départ pour ce tour du monde « du bon sens » le samedi 6 octobre, de Hendaye. Après deux essais, j’ai été obligé de renoncer pour 2018, car je n’avais pas récupéré une forme physique suffisante pour naviguer en solitaire avec un minimum de sécurité. Et j’ai bien fait, car deux semaines plus tard, en vidant le bateau, je me suis à nouveau blessé au dos…

De plus, l’ électromyogramme a détecté une neuropathie périphérique dont les symptômes s’ajoutent à ceux des atteintes radiculaires (racines des nerfs). Plus simplement, les nerfs qui commandent mes membres inférieurs sont abimés par le haut par les vertèbres qui ont tendance à les coincer et par le bas à cause de la neuropathie qui les ronge lentement mais surement. Il n’existe actuellement pas de traitement contre cette neuropathie.

Alors, 2019 sera l’année de la dernière tentative: départ fin septembre de Hendaye, avec pour objectif, malgré tout, de le réaliser en moins de 210 jours, temps réalisé en 2007/2008 sur Fréquence Jazz, côtre en aluminium épais de 9,73 m.

Jacques Riguidel

IMG-20181008-WA0130

Départ d’Hendaye 6/10/2018