Evolutions de 2018

Modifications du Solaire 34 pour le tour du monde du bon sens

Solaire 34 est un voilier léger mais polyvalent. Il est conçu pour bien marcher à tout type d’allure et de temps, pour un solitaire ou un équipage réduit. Cela dit, naviguer avec le vent est toujours plus facile que contre.
De plus, les options prises en prévision du tour du monde à l’envers vont dans le sens de la robustesse, de la sécurité, et de l’autonomie. Rappelons que Solaire 34 est un petit voilier (10 mètres), donc les efforts ne sont pas monstrueux.

P1050619

Enrouleur de trinquette (Profurl)

Cependant, ma santé* et ce changement de programme impliquent quelques adaptations. Ces évolutions auront les objectifs suivants:
– Limiter le risque de nouvelle crise en navigation.
– Pouvoir naviguer, même à petit rythme, en cas de crise légère à moyenne, le temps de se soigner.
– Pouvoir rejoindre seul un port de relâche en cas de problème persistant.
– Adapter le Solaire 34 au nouveau parcours.

Les solutions envisagées:
– Limiter le nombre de manoeuvres et de déplacements sur le pont.
– Faciliter chaque manœuvre.
– Améliorer le confort et les possibilités de récupération.
– Améliorer encore l’ergonomie pour chaque opération.
– Limiter les charges tant que faire se peut.
– Rééducation et préparation physique adaptée.
– Entrainement technique.

Le souvenir du premier Tour du monde en solaire, et l’expérience de 10000 milles déjà effectués sur le Solaire 34 vont se révéler précieux. L’enjeu est de taille, mais le challenge est passionnant.
Ces travaux s’ajoutent à ceux déjà effectués depuis la mise à l’eau du Solaire 34, et à ceux programmés!

Un Solaire 34, version EHPAD

Les changements les plus importants concernent la voilure et le gréement. Jusqu’à présent, je manoeuvrais vite et sans prendre trop de précaution pour ce qui concerne ma santé. Désormais, il va falloir ralentir, limiter, fractionner les efforts.

– La grand-voile a été réduite pour passer sous le pataras, qui est devenu fixe. Elle est toujours lattée, mais pour obtenir un rond de chute efficace, la bordure est diminuée de 30 cm. Coupée par Olivier Tarot, en tissus Hydranet horizontal, comme la GV actuelle. La surface passe de 41 à 35 m2. Elle est équipée d’ un lazy-bag spécial, utilisable pour récupérer l’eau de pluie.
– Pas de changement pour le solent.
– La trinquette est passée sur enrouleur Profurl. Une nouvelle trinquette a été coupée spécialement, un peu plus petite, un peu plus légère. Et je ré-embarque mon petit tangon télescopique pour cette trinquette.
– Pas de changement pour le code 0, qui est trop lourd, mais indispensable. Il est complété par un génaker en nylon de 65 m2.
– Spi asymétrique 85 m2.
– Nouveau spi symétrique léger WATTUNEED /105 m2.

– Les spis médium sont envoyés sous chaussettes.

– Il y a maintenant à bord, deux tangons de 5 mètres pour les spis et autres voiles d’avant.

25 échelons de mât ont été posés. Je n’aime pas, mais  bon… grrrrr…

IMGP9499

Solent et trinquette sur enrouleurs Profurl, échelons de mât Selden.

Vie à bord:
L’intérieur a été conçu dès l’origine pour limiter les déplacements, les stations debout, et les efforts inutiles. Il n’y a donc pas de changement important à effectuer, juste quelques améliorations:

– Matelas à mémoire de forme sur la couchette bâbord.
– Limitation du volume et isolation (très relative) du carré.
– Les spis passant sur chaussette, la corvée de ferlage dans un espace limité en hauteur est supprimée.
– Les panneaux étanches de cloison ont été remplacés par des portes plus grandes, en sandwich.
– Chauffage rustique.

Au total, Solaire 34 sera plus facile à mener et à vivre, mais potentiellement moins rapide surtout au près dans le petit temps. Il serait possible de ne rien changer. Mais cela augmenterait beaucoup trop le risque de nouveaux problèmes de dos.

Il est plus logique de se dire: « Bon je vais y aller plus tranquillement, oublier mes habitudes », que de ne rien anticiper, et finalement de ne pas aller jusqu’au bout des 3 défis.

* 3 Hernies discales, etc…