Les trois défis

JACQUES RIGUIDEL

LE TOUR DU MONDE EN TROIS DEFIS 

 Pour son deuxième tour du monde en solitaire, Jacques Riguidel relève trois défis :

1 – Construire son propre voilier en bois.

2 – Effectuer le tour du monde en solitaire sans escale.

3 – Naviguer sans énergie fossile.

Un retour aux sources réfléchit aux valeurs de la marine à voile.

Après son tour du monde en solitaire sur le Fréquence Jazz  en 2007-2008 (210 jours), Jacques Riguidel a construit lui-même un nouveau voilier en bois, le Solaire 34 , spécialement conçu pour le tour du monde en solitaire.

Pendant ce tour du monde, Jacques Riguidel recourra à l’énergie solaire pour des raisons techniques et idéologiques. Il rendra ainsi sa performance aussi originale que moderne. Par la transformation de l’énergie du vent en vitesse, le marin applique au judo et à la voile le principe fondamental, principe qui pour Jacques est sa manière d’être : l’utilisation optimale de l’énergie.

Ce nouveau tour du monde solaire de Jacques Riguidel s’appuiera sur l’idée de non-opposition à l’environnement, idée au coeur même du développement durable.

Les choses de la  vie ont ajouté un quatrième défi: rien ne sera simple pour Jacques, qui est diminué par une sévère polyneuropathie et des atteintes radiculaires. Pour faire simple, Jacques a du mal à faire fonctionner ses jambes.

Enfin, ce « tridéfis »  est indépendant de toute organisation, il émane des envies et des émotions d’un individu, il est libre comme le vent.

Solaire 34, dix mètres de bois au milieu de l'Atlantique. Photo JacquesRiguidel

Solaire 34, dix mètres de bois au milieu de l’Atlantique. Photo Jacques Riguidel