– Deuxième défi: La Longue Route 2018

Défi N°2 : Participer à Longue Route 2018, tour du monde en solitaire sans escale

Jacques Riguidel  avait attendu trente ans avant de réaliser son premier rêve : réaliser un tour du monde en solitaire. Il l’a joliment réalisé en 2007/2008 (« Un tour du monde en solaire« ) sur « Fréquence Jazz » , petit voilier en aluminium de 9,70 mètres. Le voyage a duré 210 jours.

Bleu

Pour sa deuxième grande navigation, Jacques ambitionnait de réaliser le tour du monde dans l’autre sens, contre vents et courants. Pour ce faire, il a conçu et lui-même construit le Solaire 34, un voilier en bois à peine plus grand que Fréquence Jazz. Mais un concours de circonstances l’a obligé à modifier cette deuxième partie du Tour du monde en trois défis:

– Tout d’abord des problèmes techniques sur le bateau l’on contraint à interrompre sa première tentative.

– Puis un important sponsor s’est désisté.

– Enfin, et surtout, Jacques est diminué physiquement par des problèmes de santé invalidants et récurrents, au niveau du dos.

En conséquence, Jacques a décidé de modifier ce défi et   tournera autour du globe dans le « bon sens ». Une épreuve donc  moins difficile, moins longue… mais qui reste une sacrée épreuve!

Jacques partira dans le cadre de la Longue Route 2018, challenge organisé en hommage à Bernard Moitessier, qui fut le premier à réaliser un tour du monde et demi, en 1968. C’était il y a 50 ans.

La Longue Route, Bernard Moitessier, Editions Arthaud.

La Longue Route, Bernard Moitessier, Editions Arthaud.

La Longue Route 2018 est une non-compétition, et les quelques règles de participation sont très simples:

  • La taille des voiliers est limitée à 15,80 m.
  • L’inscription est gratuite, et il n’y a rien à gagner.
  • Il suffit de partir (et revenir)  d’un port situé au nord du 45° parallèle en Europe, ou au nord du 41° de la côte est  d’Amérique du nord.
  • Enfin et surtout, la navigation se fait dans le sens des vents dominants, c’est à dire d’ouest en est. C’est moins difficile et plus court que contre vents et courants.

C’est Guy Bernardin qui eut l’idée de rassembler les marins du monde entier autour de ce challenge, tout en y participant lui-même. Malheureusement, en septembre 2016, en ramenant son bateau des Etats-unis, il disparut en mer. Alors ses amis déjà engagés dans l’aventure ont décidé de poursuivre son oeuvre au travers d’un fonctionnement participatif original, qui doit correspondre à « l’esprit Moitessier ». Une épreuve mêlant confrontation et coopération qui symbolise un certain idéal des relations humaines.

La préparation du Solaire 34 se déroule à Hendaye, port d’attache et partenaire du Tour du monde en 3 défis, avec l’aide de tous ses fournisseurs et partenaires techniques. Solaire 34 coupera la ligne de départ à La Rochelle,  fin septembre 2018.

Les panneaux solaires de Solaire 34, et le fameux Joshua.

Les panneaux solaires de Solaire 34 WattUneed, et en arrière-plan le fameux Joshua de Bernard Moitessier.